Sretan Boži ! Fêter Noël ailleurs en Europe... la Croatie !

Par Emilie Proust | 23 décembre 2006

Pour citer cet article : Emilie Proust, “Sretan Boži ! Fêter Noël ailleurs en Europe... la Croatie !”, Nouvelle Europe [en ligne], Samedi 23 décembre 2006, http://www.nouvelle-europe.eu/node/75, consulté le 13 août 2022

juletret Le moment de Noël en Croatie est marqué par une série de célébrations traditionnelles. Il existe des variantes régionales qui s’expliquent par le fait que les différentes régions croates n’ont pas toujours été dans le même ensemble étatique.

credit: Malene Thyssen, www.mtfoto.dk/malene/

juletret Le moment de Noël en Croatie est marqué par une série de célébrations traditionnelles. Il existe des variantes régionales qui s’expliquent par le fait que les différentes régions croates n’ont pas toujours été dans le même ensemble étatique.

Les fêtes commencent avec la Saint Nicolas le 6 décembre où l’on peut déjà échanger des cadeaux. Une des coutumes les plus caractéristiques consiste à semer des plants de blé dans des assiettes creuses remplies d’eau à la Sainte Lucie, le 13 décembre. Une fois les plants poussés, ils sont liés par un ruban bleu blanc rouge, la trobojnica. Parfois on ajoute à cet ensemble trois bougies. Ce rituel est supposé apporter la fertilité et assurer une longue vie à la maisonnée. Cette fête est aussi parfois une occasion pour offrir des présents, et la tradition veut que les petits garçons donnent aux petites filles des pommes décorées à cette occasion.

 

La veille de Noël, un rite quelque peu tombé en désuétude veut qu’on amène dans la maison trois souches d’arbres représentant la Trinité, qui vont servir à allumer toutes les bougies éclairant la maison. La soirée du 24 décembre s’amorce réellement lorsque le chef de famille amène de la paille dans la maison pour en couvrir le sol, pour rappeler les conditions de la naissance du Christ. Des bougies sont allumées de toutes parts pour symboliser la lumière que la naissance de Jésus apporte dans le monde.

 

 

Le sapin de Noël est une importation relativement récente puisqu’il est arrivé en Croatie au milieu du XIXe siècle. On introduit aussi la crèche dans les foyers et non plus seulement dans l’église. Cependant, une des caractéristiques nationales de son ornement consiste en la présence des licitari. Ce sont des petits cœurs rouges faits en pâtisserie, décorés avec des motifs en sucre coloré. On trouve également dans un sapin traditionnel des fruits secs. 

 

Le 24 décembre, une tradition de jeûne jusqu’au soir en attente de la venue du Christ scelle le début de l’événement en lui-même.

Le repas de Noël commence avec plusieurs plats qui varient selon les régions : les zones littorales vont en effet privilégier des préparations à base de produits de la mer, comme des soupes de poisson. La zone intérieure fait usage de diverses viandes. En accompagnement, on trouve des štrukli, grandes pâtes fraîches contenant du fromage blanc ou diverses garnitures. Le dessert comprend quant à lui plusieurs types de gâteaux comme les roulés aux noix et graines de pavot ou les beignets à la rakija – alcool de la région­, ainsi que diverses compositions où les fruits secs, noix, figues ou amandes trouvent bonne place.