Peterle et Türk en tête du premier tour de l’élection présidentielle slovène

Par Emilie Proust | 23 octobre 2007

Pour citer cet article : Emilie Proust, “Peterle et Türk en tête du premier tour de l’élection présidentielle slovène”, Nouvelle Europe [en ligne], Mardi 23 octobre 2007, http://www.nouvelle-europe.eu/node/293, consulté le 13 août 2022

Dimanche 21 octobre se tenait le premier tour des élections présidentielles slovènes. Les résultats publiés lundi en début d’après-midi par les autorités confirment que le second tour se jouera autour des deux favoris du premier tour.

 

Ces élections peu médiatisées doivent amener un nouveau président au sommet de la République slovène. Pour autant, l'enjeu était minime, compte tenu du faible pouvoir dont est mandaté le président slovène, mais également de l'absence d'enjeu majeur. 

L’actuel président Janez Drnovšek, du parti LDS (Démocratie libérale de Slovénie), après un seul mandat et une popularité érodée pendant les dernières années de sa présidence, n’avait pas souhaité se représenter.

Coalition de gauche contre coalition de droite au second tour

Les résultats de ce premier tour confirment les prévisions des analystes politiques slovènes, avec un face-à-face gauche/droite le 11 novembre 2007.

Lojze Peterle, membre du parti chrétien démocrate NSi, est arrivé en tête des suffrages avec 28,54% des votes exprimés. Il s’était en outre entouré du SDS (Parti démocrate slovène) et du SLS (Parti populaire slovène).

Son concurrent au second tour sera Danilo Türk, le représentant du parti social-démocrate SD, qui a obtenu 24,52% des suffrages. Türk a reçu le soutien de SD, du parti des retraités slovènes DeSUS et de Zares, un nouveau parti sur la scène politique slovène.

Une petite spécificité du système partisan slovène, les deux candidats qui seront présents au second tour ne sont pas liés de manière ténue à un parti, comme c’est notamment le cas en France, mais doivent obtenir le soutien d’une coalition de partis plus ou moins proches d’eux. Si ce phénomène est assez fréquent dans le cas d’élections législatives, il est plus rare pour des élections présidentielles au suffrage universel direct.

Le parti de l’actuel président en faillite

Mitja Gaspari (LDS), talonne de près Danilo Türk, avec 24,15% des voix, et se prépare à jouer un rôle d’arbitre pour le prochain tour. Il en va de même pour le candidat arrivant en quatrième position, Darko Krajnc, soutenu par le SMS (Parti des jeunes slovènes) qui approche les 20%.

C’est donc une présidence sous de nouvelles couleurs qui n’annonce, puisque le parti de l’actuel président ne sera pas représenté au second tour. Il faut dire que Janez Drnovšek possède une image moins positive que le premier président slovène Milan Kučan. En effet, Drnovšek avait pris quelques libertés avec les limites constitutionnelles de son pouvoir, ce qui a un peu terni sa popularité.

Quelle que soit l’issue de ce second tour, la Slovénie démontre une nouvelle fois sa stabilité politique.

 

Pour aller plus loin 

Sur Internet

 

Crédits photo :