Opinion d'Europe: Vaira-Vike Freiberga, les femmes en Europe

Par admin | 27 février 2007

Pour citer cet article : admin, “Opinion d'Europe: Vaira-Vike Freiberga, les femmes en Europe”, Nouvelle Europe [en ligne], Mardi 27 février 2007, http://www.nouvelle-europe.eu/node/124, consulté le 25 novembre 2020

vvf

 

opinion Vaira Vike-Freiberga est présidente de la Lettonie. Nous avons eu l'occasion de la rencontrer lors du Forum de Paris.

Elle a eu la gentillesse de répondre à nos questions sur les Femmes en Europe, alors qu'elle est l'une des rares chef d'Etat que compte notre continent ! 

Bonjour Mme la Présidente, nous réalisons pour le mois de mars un dossier sur les femmes en Europe, et nous trouvions que c’était une excellente opportunité de poser quelques questions à une des seules femmes présidentes qu’a connu l’Union Européenne. Elles sont de plus en plus nombreuses mais toujours pas assez nombreuses. Donc, cette première question : le 8 mars est une date reconnue internationalement comme la journée des femmes, et Liza m’a confirmé qu’elle est largement célébrée en Lettonie, pourquoi ne pas lui donner un statut officiel et être un pays pionnier dans ce domaine ?
 
{play}vvf1.mp3{/play}

VVF : Le 8 mars est, je pense, pour énormément de Lettons, lié intimement à leurs souvenirs de l’Union Soviétique. A l’époque c’était un congé officiel ; d’un coté cela continue à être célébré parce que cela a un aspect très positif, mais par ailleurs cette célébration traine avec elle des connotations idéologiques, synonymes d’une époque révolue qu’on aimerait autant laisser derrière nous. 

 
La question suivante est plutôt générale. On sait que le monde politique est traditionnellement masculin, pensez-vous que les femmes doivent se conformer à ce schéma ou bien apporter leur propre conception de la politique ?
 
{play}vvf2.mp3{/play}

VVF : Il me semble que la politique est essentiellement neutre, elle n’a pas de sexe ; ce sont les êtres humains qui ont un genre et qui ont un sexe. En politique, il est question de prendre des décisions, et des décisions qui sont capables de créer le plus grand bien pour le plus grand nombre de gens. Ce genre de décisions, pour moi, par essence, n’est ni masculin ni féminin.

Dernière question. Ce sont les 50 ans de l’Union Européenne, que souhaitez-vous aux femmes européennes pour ces 50 ans et pour leur avenir?

 
{play}vvf3.mp3{/play}

VVF : Que dans 50 ans nous ayons partout une égalité 50/50 dans tous les arts, dans tous les métiers et également en politique.

Ajouter un commentaire