Ouverture de la présidence française du Conseil de l’Union européenne en Hongrie

Par Csilla Vegh | 4 juillet 2008

Pour citer cet article : Csilla Vegh, “Ouverture de la présidence française du Conseil de l’Union européenne en Hongrie”, Nouvelle Europe [en ligne], Vendredi 4 juillet 2008, http://www.nouvelle-europe.eu/node/497, consulté le 16 août 2022
tour_eiffel_aux_couleurs_europe_0630_04_ar.jpgarticle.pngA l’occasion de l’ouverture solennelle de la présidence française le 1er juillet 2008, les représentants des pays qui suivront la France dans cette fonction prestigieuse ont donné une conférence de presse mardi 1er juillet au matin à l’Institut français de Budapest. Les ambassadeurs de la « troïka », la France, la République tchèque et la Suède, ont présenté chacun les priorités de leur présidence. Ils ont tous tenu à souligner l’ampleur de la coopération et de multiples occasions de l’échange des idées qui précédait l’élaboration du programme de chaque présidence.

tour_eiffel_aux_couleurs_europe_0630_04_ar.jpgarticle.pngA l’occasion de l’ouverture solennelle de la présidence française le 1er juillet 2008, les représentants des pays qui suivront la France dans cette fonction prestigieuse ont donné une conférence de presse mardi 1er juillet au matin à l’Institut français de Budapest. Les ambassadeurs de la « troïka », la France, la République tchèque et la Suède, qui assureront la présidence de l’Union européenne pendant 18 mois jusqu’à la fin 2009, ont présenté chacun les priorités de leur présidence. Ils ont tous tenu à souligner l’ampleur de la coopération et de multiples occasions de l’échange des idées qui précédait l’élaboration du programme de chaque présidence.

Les contentieux existent toujours – comme le souligne Son Excellence Cecilia Björner, Ambassadrice de Suède en Hongrie – mais en offrant la possibilité de coopération aux trois pays qui assurent la présidence l’un après l’autre, on a créé une occasion unique pour formuler des objectifs communs et donner un programme cohérent à l’Union européenne. Ceci peut être un exemple à suivre pour les futures présidences, notamment pour la troïka « Espagne-Belgique-Hongrie ».

Bien que la France assure pour la 12e fois la présidence de l’UE – disait Son Excellence René Roudaut, Ambassadeur de France en Hongrie – il y a toujours des nouveaux défis auxquels il faut répondre. Ainsi, les quatre priorités de la présidence française seront :

  • 1.     

    Créer une politique d’immigration commune de l’UE qui favorise une immigration légale mais qui réussisse à « éloigner » le flux d’immigrés illégaux ;

  • 2.     

    Elaborer une politique de l’énergie et de l’environnement commune qui relève le défi du changement climatique et qui permet de conclure un pacte international pour remplacer le protocole de Kyoto lors du sommet de Copenhague sur le climat en juin 2009 ;

  • 3.     

    L’importance d’une politique de la défense et de sécurité commune pour l’Union européenne, car il ne suffit pas qu’elle soit une entité économique et politique incontournable mais elle doit définir sa propre  identité en matière de politique de défense et de sécurité;

  • 4.     

    Remettre sur la table la question de la politique agricole commune (PAC).

En ce qui concerne la question de l’élargissement, Monsieur Roudaut a affirmé que lors de la présidence française les négociations avec les pays candidats (donc la Croatie, la Turquie et l’ancienne république de la Macédoine) continueront et que la France veillera également comment la Serbie poursuit et remplit les critères d’adhésion. Son Excellence a aussi mentionné les conséquences lourdes du « non » irlandais (et depuis du « non » polonais) mais il a souligné qu’après 15 ans de discussion il n’est plus question de faire un nouveau traité et que l’intérêt de l’Europe et de poursuivre la ratification. Cependant, souligna-t-il, la présidence française ne peut pas faire de miracle.

Pour sa part, Son Excellence, Jaromír Plísek, Ambassadeur de République tchèque en Hongrie, ajouta que la devise de la présidence tchèque sera « Europe without barriers » (l’Europe sans frontières) et attira l’attention sur l’importance de la bonne traduction, ceci ne signifiant pas une Europe sans frontières physiques mais plutôt sans «obstacles ». A ce propos il a félicité l’ouverture du marché de travail français devant les dix nouveaux Etats membres. La présidence tchèque accordera aussi une importance particulière au sujet de la bonne gouvernance.

Quant à la présidence suédoise, qui sera le deuxième dans l’histoire du pays, Son Excellence, Cecilia Björner déclara qu’elle sera caractérisée essentiellement par les questions qui relèvent du domaine du changement climatique mais aussi du renforcement de la coopération des pays se situant au bord de la mer Baltique.

A l’ouverture de cette période de six mois de travail pour l’Union européenne et dans cette période de « crise » le message de monsieur René Roudaut aux eurosceptiques est de penser à nos grands-pères qui battaient sur les champs de bataille d’Europe et de réfléchir où nous en somme aujourd’hui par rapport à cette époque.

La construction européenne a connue des hautes et des bas mais jusqu’à aujourd’hui l’Europe a toujours sortie vainqueur et plus forte qu’auparavant.

 

Pour aller plus loin :

site20x20.png
Sur Nouvelle Europe 
site10x10.png
Notre dossier : La France est-elle de retour en Europe (de l'Est) ?
   
site20x20.png
Sur Internet 
site10x10.png
Le site de la Présidence française de l'Union européenne 
site10x10.png
L'Ambassade de France en Hongrie
site10x10.png
L'Ambassade de Suède en Hongrie 
site10x10.png
L'Ambassade de République tchèque en Hongrie 
site10x10.png
Sur la thématique du changement climatique et le futur sommet de Copenhague (2009) 
   
livre20x20.png
A lire 
livre10x10.png
Think Global, Act European , les recommandations de 13 think tanks européens pour la troïka France/République tchèque/Suède, une initiative de la Fondation pour l'Innovation Politique et de Notre Europe (rapport disponible en français et en anglais)
   
 Source photo : portail de la Présidence française