La Commission à l'école

Par Virginie Lamotte | 30 mars 2008

Pour citer cet article : Virginie Lamotte, “La Commission à l'école”, Nouvelle Europe [en ligne], Dimanche 30 mars 2008, http://www.nouvelle-europe.eu/node/451, consulté le 17 septembre 2019
cole_slovne.jpgarticle.pngAlors que la Commission est très souvent décriée pour son côté technocratique, sa non-proximité des Européens, réduite même au nom de « Bruxelles », il nous faut saluer une de ses initiatives : retourner sur les bancs de l’école pour expliquer aux élèves son action quotidienne pour les citoyens européens.
cole_slovne.jpgarticle.pngAlors que la Commission est très souvent décriée pour son côté technocratique, sa non-proximité des Européens, réduite même au nom de « Bruxelles », il nous faut saluer une de ses initiatives : retourner sur les bancs de l’école pour expliquer aux élèves son action quotidienne pour les citoyens européens.

Quoi de mieux en effet que ces acteurs de premier rang, pour montrer et expliquer l’action des institutions européennes ? Après l’Allemagne et le Portugal, une centaine de fonctionnaires de la Commission européenne s’est rendue en Slovénie le 31 mars 2008, dont Janez Potočnik, le Commissaire slovène, en charge de la science et de la recherche.

L’originalité de cette initiative réside dans le fait que ces fonctionnaires retournent dans leur propre ancienne école rendant ainsi plus réelle l’intégration européenne à travers une journée consacrée à l’Union, son fonctionnement et ses programmes comme Leonardo Da Vinci (la mobilité professionnelle et la reconnaissance des diplômes), Erasmus (les échanges universitaires), Comenius (la coopération scolaire), le SVE (le Service Volontaire Européen) ou « Jeunesse en action ». C’est le : « EU Project Day ». À l’origine de ce projet, Angela Merkel. À la veille de la présidence allemande de 2007, la chancelière souhaitait éveiller l’intérêt de ces futurs étudiants, rendre plus accessible l’Union et combattre les idées reçues dont elle est victime.

Pour Günter Verheugen, vice-président de la Commission, cette initiative offre une occasion de partager l’idée européenne aux jeunes générations. En 15 ans, un véritable mode de vie européen s’est développé, reconnaissable à travers la devise de l’Union « l’unité dans la diversité ». Ce projet d’école est par conséquent un très bon exemple rendant l’esprit européen faisable dans la sphère nationale et permettant de rapprocher les citoyens de l’Union.

Un constat s’est imposé aux participants au cours de leur expérience : l’Europe n’est pas assez présente dans les programmes scolaires. En effet, à l’heure où l’on construit l’Europe politique avec de plus en plus de politiques communes mises en œuvre, comment se fait-il que l’on limite trop souvent la construction européenne à un processus né durant la Guerre froide ?

Nikola John qui a participé à la toute première édition en Allemagne déclarait qu’il fallait « faire connaître l'Europe aux enfants dès leur plus jeune âge, et de manière concrète. C'est d'abord avec leurs sens que les enfants doivent comprendre l'Europe : en goûtant aux plats régionaux, en chantant des chansons d'autres pays, en s'essayant aux boules ou au criquet et, surtout, en apprenant le plus tôt possible une langue étrangère ». En outre avec ses collègues, ils ont constaté que les jeunes ont soif d’Europe, qu’ils sont curieux, mais que les programmes scolaires ne répondent pas à ces attentes nouvelles, ni aux réalités d’aujourd'hui. Une autre question soulevée et aussi celle de la formation des enseignants à l’apprentissage de l’Europe.

Le 14 avril prochain, ce sera au tour des écoles néerlandaises d’accueillir ces professeurs d’un jour. Devant la réussite indéniable de cette initiative, devant l’engouement certain des élèves qui en bénéficient et cette motivation nouvelle que cela donne à leurs enseignants pour parler davantage d’Europe à leurs classes, il est sûr que les autres États membres organiseront sous peu leur propre journée.

 
 
 
 
 
 
Pour aller plus loin :
 
 
 
site20x20.png
Sur Internet
site10x10.png
Le déplacement des fonctionnaires en Slovénie
site10x10.png
Le déplacement en Allemagne
site10x10.png
Un retour sur l'expérience allemande (en allemand)
Source photo : " High School for Design and Photography, Ljubljana, Slovenia "

Ajouter un commentaire