Une industrie agro-alimentaire forte - besoin vital pour l’Union et ses partenaires

Par Eurechos | 5 mars 2011

Pour citer cet article : Eurechos, “Une industrie agro-alimentaire forte - besoin vital pour l’Union et ses partenaires”, Nouvelle Europe [en ligne], Samedi 5 mars 2011, http://www.nouvelle-europe.eu/node/1056, consulté le 06 décembre 2022

Alors que les pays d'Afrique du Nord connaissent des mouvements de révoltes majeurs, la Turquie insiste sur l'importance des questions alimentaires.

Les pays européens se sont toujours situés à mi-chemin entre leur volonté de s’unir et les visées politiques qui les poussent à garder un fort pouvoir souverain sur les secteurs qu’ils considèrent comme stratégique. Pourtant l’Histoire nous a montré qu’il est dans l’intérêt de ces mêmes pays de construire une famille stable et unie, sur le plus vieux continent.

Reliant l’Europe et le Moyen Orient, la Turquie est un pays d’importance majeur pour le monde arabe. Alors que le printemps des peuples arabes est en plein développement, l’Europe de la démocratie se doit soutenir ces nations en quête de liberté. Musulman, mais aussi démocratique et profondément laïque, le modèle turc représente un exemple pour la région. La coopération avec la Turquie devient aujourd’hui pour l’Union Européenne, une nécessité plus qu’une option.

Aujourd’hui les questions alimentaires préoccupent le monde entier. Dans cette situation l’Europe se doit protéger non seulement ses agriculteurs, mais aussi ceux des pays en voix de développement dont le travail reste beaucoup moins « estimé » que celui des Européens. Il faut penser aussi à ceux dont l’agriculture ne suffit pas à nourrir leur propre population, l‘exemple le plus marquant étant actuellement la Lybie, pays dépendant fortement de l‘agriculture turque. 

Il semble que parfois  nos partenaires de l’Union, emballés par des questions locales, oublie le rôle qu’ils jouent pour ces voisins proches et plus lointains. Le protectionnisme alimentaire est donc une politique qui nuit à l’économie des pays les plus pauvres du monde. La tradition agricole, et l’industrialisation européenne dans ce domaine, doivent être maintenues. La PAC est dans ce sens une politique commune d’importance pour l’Europe, le Moyen Orient,  voir le monde.