La Russie rassure sur le projet Nord Stream

Par Eurechos | 12 février 2010

Pour citer cet article : Eurechos, “La Russie rassure sur le projet Nord Stream”, Nouvelle Europe [en ligne], Vendredi 12 février 2010, http://www.nouvelle-europe.eu/node/799, consulté le 06 décembre 2022

Présent lors du sommet consacré à la défense de la mer Baltique ce mercredi à Helsinki, le premier ministre russe Vladimir Poutine en a profité pour convaincre de la fiabilité du projet de gazoduc Nord Stream

poutine_baltique.jpg

 

Présent lors du sommet consacré à la défense de la mer Baltique ce mercredi à Helsinki, le premier ministre russe Vladimir Poutine en a profité pour convaincre de la fiabilité du projet de gazoduc Nord Stream : « Je suis convaincu que le gazoduc Nord Stream sera un système fiable et écologique d'acheminement du gaz vers l'Europe et renforcera la stabilité énergétique sur tout le continent européen », a-t-il déclaré devant les participants.

« Dès le début, nous avions dit que l'environnement serait une priorité du projet et nous avons dépensé 100 millions d'euros rien que pour l'expertise », a précisé Vladimir Poutine.

Il a mis l’accent sur la sûreté des gazoducs maritimes, en rappelant que « plus d'un tiers des gazoducs exportant le gaz russe passent par des mers », « et tout fonctionne bien, sans problème », a-t-il lancé.

Le premier ministre finlandais Matti Vanhanen a confirmé ces propos: « Là, comme dans les autres mers, nous pouvons poser un gazoduc au fond de l'eau et faire passer le gaz dedans, sans qu'il passe à l'extérieur ! »

Tous les pays concernés par le passage de Nord Stream ont donné leur accord et attendent désormais le feu vert d’une autorité finlandaise indépendante, feu vert qui pourrait être obtenu ce vendredi.

Le gazoduc Nord Stream doit relier le port russe de Vyborg au port allemand de Greifswald sous la mer Baltique. Sa première conduite, longue de 1.200 km et d'une capacité annuelle de 27,5 milliards de mètres cubes, doit être opérationnelle dès 2011. Les actionnaires de l'opérateur du projet Nord Stream sont le Russe Gazprom (51%), les Allemands Wintershall Holding et E.ON Ruhrgas (20% chacun), et le Néerlandais Gasunie (9%).

Illustration : "CE | Lahti | P-012471/00-33 | 20/10/2006"  (http://ec.europa.eu/avservices/download/photo_download_fr.cfm?id=218743&...