La population de l'Union européenne et des régions voisines : projections

Par Pascal Orcier | 31 janvier 2009

Pour citer cet article : Pascal Orcier, “La population de l'Union européenne et des régions voisines : projections”, Nouvelle Europe [en ligne], Samedi 31 janvier 2009, http://www.nouvelle-europe.eu/node/590, consulté le 24 mai 2017

population_ue_carte_x130.jpgLa démographie européenne est en crise. À l'échelle mondiale, l'Europe connaît une faible croissance de sa population, voire un déclin, tandis que les autres régions du monde voient leur population continuer à augmenter. Dans son voisinage immédiat, l'Europe est au contact de pays du bassin méditerranéen en passe d'achever leur transition démographique, mais dont les taux de croissance naturelle restent plus élevés. Au-delà de ce premier cercle se trouvent de nombreux pays à très forte croissance démographique (Afrique sub-saharienne, Moyen-Orient).

Au sein de l'Union européenne, la situation démographique est contrastée selon les États. L'ex-Europe de l'Est est la plus affectée par un déclin de la natalité depuis une vingtaine ou une trentaine d'années. La Russie perd ainsi chaque année près de 500 000 habitants. L'Ukraine et la Bulgarie sont aussi praticulièrement touchées par le phénomène de dépopulation. En Europe de l'Ouest, l'Allemagne souffre d'un des plus bas taux de fécondité du continent. Ailleurs, les flux migratoires contribuent à freiner le déclin. À l'échelle du continent, la France fait figure d'exception, connaissant un solde naturel positif. La question démographique est désormais un enjeu européen, pour répondre aux besoins économiques et aux défis de la mondialisation des flux humains.

population_europe_2025_2.jpg

 

Pour aller plus loin

Sur Internet

Ajouter un commentaire