Ibolya Dávid – Une femme politique pour « une Hongrie normale »

Par Csilla Vegh | 24 février 2007

Pour citer cet article : Csilla Vegh, “Ibolya Dávid – Une femme politique pour « une Hongrie normale »”, Nouvelle Europe [en ligne], Samedi 24 février 2007, http://www.nouvelle-europe.eu/node/119, consulté le 31 octobre 2020

ibolya_davidIbolya Dávid, le leader du parti  Forum Démocratique Hongrois (MDF) – un des partis ayant participé à la préparation du changement de régime et gagnant des premières élections législatives après la chute du communisme – est bien une femme qui mérite un peu d’attention de la part de ceux qui s’intéressent à la vie politique hongroise. A la fois mère, femme et président d’un parti, sa carrière représente un belle exemple de réussite pour toutes les Européennes.

Les débuts en politique 
Née en 1954 à Baja en Hongrie, elle a terminé ses études de droit en 1981 puis est devenue avocate. Sa carrière politique a commencé en 1989 quand elle a joint l’une des organisations locales du MDF, le parti conservateur chrétien. Elle a grimpé rapidement les échelons de la hiérarchie du parti : à partir de 1996, elle est membre de la présidence du parti et 1999 elle en prend la présidence.

En 1998, quand le Fidesz* de Viktor Orbán a remporté les élections, les deux partis ont établi une alliance, en invitant aussi le parti FKGP  (Parti des petits propriétaires) pour gouverner ensemble. Au sein du gouvernement de Viktor Orbán, Ibolya Dávid a occupé le poste de Ministre de la Justice et fut la seule femme du gouvernement. En 2002, elle a été également nommé vice-présidente du Parlement hongrois.

Cependant, la perte des élections en 2002, auxquelles le MDF et le Fidesz étaient représentés par une liste commune, a temporairement interrompu son ascension fulgurante. La défaite de 2002 a créé un profond traumatisme pour le parti.
La rupture avec le Fidesz après l’échec, les controverses et les scissions à l’intérieur du parti ont enfin abouti à une redéfinition complète du parti et de sa politique. Il représente désormais, d’un certain sens, « une troisième voie » sur la scène politique hongroise en essayant de rester au centre et de garder la distance avec les deux grands partis de droite (Fidesz) et de gauche (MSZP, Parti Social Hongrois).
Lors des élections du Parlement européen en 2004, Ibolya Dávid a été élu député du Parti Populaire Européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates Européens, mais elle a renoncé à son mandat en faveur d’un autre délégué de son parti.

Les élections législatives en 2006 ont été un nouveau succès, car elle a réussi à faire entrer au Parlement son parti récemment reconstitué, en franchissant à peine le seuil parlementaire (le parti a obtenu 5,04% des votes, alors que le seuil est 5%).
Il est important de noter qu’après le deuxième tour des élections, le Fidesz a essayé d’attirer dans son camp le MDF, en laissant entendre même la possibilité de désigner Ibolya Dávid comme Première ministre au cas où ils pourraient remporter les élections ensemble. Elle a opté pour un combat à part et reste vice-présidente du Parlement.

Une politique des principes

Son programme concentre principalement sur les valeurs conservatrices chrétiennes, comme le rôle important de la famille, l’importance de la religion chrétienne dans la société et celle de la conservation des traditions nationales. Elle essaie de construire un parti de droite sans extrémisme qui lutte pour une Hongrie « normale », où les hommes politiques considèrent les citoyens comme adultes qui ont besoin « d'une politique adulte ».
Une politique qui rend compte vraiment leurs besoins et qui mets fin à la polarisation de la société autour des pôles droites et gauches. Sa décision de garder la distance avec les deux côtés lors des dernières élections l’a rendu particulièrement crédible. Une crédibilité dont elle pourra profiter pour renforcer son parti et mener une campagne efficace en 2010. Avec un peu de chance elle pourra aussi tourner à son avantage la tendance actuelle de popularité des femmes politiques partout dans le monde. En tant que Ministre de la Justice elle a prouvé ses capacités de dirigeant alors on peut s’interroger à juste titre qu’est-ce qu’elle empêche de monter encore plus haut ?

Une femme en politique

Ibolya Dávid est non seulement une femme politique mais elle est mariée aussi et a deux enfants, une fille et un garçon. Elle accorde également une grande importance à la vie saine et sportive et elle pratique plusieurs types de sports régulièrement : cours à pied, du vélo, natation. Pourtant, elle aime bien des gourmandises aussi comme on peut le lire sur son site Internet personnel. Un de ses plaisirs préférés est de prendre du vin blanc avec les pistaches. Pour établir quelques liens avec la France : un de ses peintres préférés est Marc Chagall. En outre, elle apprécie beaucoup la musique de Maurice Ravel !

 
picto_1jpeg le site personnel de la députée  
picto_1jpeg le portail national de son parti 
picto_1jpeg le portail européen de son parti
 

Ajouter un commentaire